Maison d'accueil spécialisée (MAS)

La maison d'accueil spécialisée (MAS) propose un hébergement permanent à tout adulte handicapé gravement dépendant qui n'arrive pas à réaliser seul les actes de la vie courante (se nourrir, s'habiller...). En principe, la MAS accueille des personnes un peu plus dépendantes que la population hébergée en foyer d'accueil médicalisé (FAM), mais dans la pratique, les publics sont sensiblement les mêmes.

Sommaire

    De quoi s'agit-il ?

    La maison d'accueil spécialisée (MAS) propose un hébergement permanent à tout adulte handicapé gravement dépendant qui n'arrive pas à réaliser seul les actes de la vie courante (se nourrir, s'habiller...).

    Ce type d'hébergement propose des chambres individuelles. Elles sont généralement au nombre de 10 par MAS.

    Les Mas proposent des activités pour les résidents telles que activités manuelles, relaxation, musique.

    À savoir : en principe, le Mas accueille des personnes un peu plus dépendantes que la population hébergée en foyer d'accueil médicalisé (FAM), mais dans la pratique, les publics sont sensiblement les mêmes.
     

    Conditions d'admission

    Pour être accueilli en Mas, vous devez avoir besoin d'une tierce personne pour réaliser les actes du quotidien (s'habiller, se déplacer...), ainsi que d'une surveillance médicale et des soins constants.

    Démarche

    Vous pouvez saisir votre demande en ligne. L'usage de ce service est personnel (vous devez créer un compte) et son accès est sécurisé.

    La commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) se réunit ensuite pour se prononcer sur la demande d'admission. Sa réponse intervient généralement dans un délai de 4 mois à partir de la date de dépôt de votre demande. En l'absence de réponse au delà de 4 mois, la demande est considérée comme rejetée.

    Frais d'hébergement

    Vous devez participer aux frais d'hébergement qui s'élèvent à 20 € par jour, sauf si vous percevez la complémentaire santé solidaire (CSS) (vos frais sont alors pris en charge par l'Assurance maladie). Les frais d'hébergement alors sont prélevés sur l’AAH, qui n’est donc pas versée intégralement.

    Néanmoins, un minimum de revenu est laissé à votre disposition. Ce montant doit être d'au minimum 30% du montant de l’AAH par mois.

    Mis à jour le 01/12/2022

    Partager